Les algorithmes de l’Apocalypse

Le deuxième opus des Aventures de Béla Bartók vient d’arriver !

Son titre ? 1941 : Béla Bartók et les algorithmes de l’Apocalypse.

Sa couverture ? L’œuvre de Jeam Tag :

bartok2_couv.inddVous pouvez le commander dès à présent sur le site du Carnoplaste. Et comme vous le remarquerez, d’autres nouveautés sont disponibles… N’hésitez pas à accompagner votre Béla Bartók d’une Duchesse en rouge, d’une Pluie de plomb et de Soviets saturniens ; trois fascicules de Nelly Chadour, Brice Tarvel et Julien Heylbroeck.

Bonne lecture !

(Section Bartók mise à jour)

World War Korea, encore…

Le fonctionnement de la campagne World War Korea étant un peu spécial, une vidéo (réservée aux Maîtres de jeu) vous le présente en détail… Merci à Rôliste TV !

Mais ce n’est pas tout, Scifi-Universe vient aussi de livrer sa critique du jeu. Leur bilan :

Ambitieux et plein de bonnes idées, World War Korea démontre une nouvelle fois la qualité des publications Clé en Main des XII Singes. Bien que cette nouvelle campagne demande une préparation de la part des maîtres de jeu (donc n’est pas immédiatement consommable, contrairement aux autres jeux de la collection), on ne pourra que constater la qualité de l’histoire ainsi que l’efficacité des quinze aventures proposées dans ce nouvel opus. Un peu de travail en amont, certes, mais pour un résultat qui promet d’être à la hauteur de l’investissement.

Merci à SFU !

WWK à la radio, à la télé et autres…

Quelques critiques de World War Korea sont arrivées. Je vous en donne quelques extraits, choisis en toute objectivité. Évidemment.

– Sur Mémoire secondaire / Radio Rôliste, par Orlanth. « Au final, malgré quelques petites erreurs j’ai beaucoup aimé. C’est rapide, fun, plein plein plein d’actions, plein de choses à faire tout le temps pour les joueurs et surtout des choix moraux, des choix de jeu et des choix tactiques sont présents constamment. » … « Bref, je le conseille fortement. »

– Sur Rôliste TV, par Guillaume Herlin.

– Sur le Guide du Rôliste Galactique : « Un cocktail comme on les aime au GROG : inventif, réaliste, tout en nuances, dans un package de règles simples à prendre en main. C’est donc le jeu du mois de juillet. »

– Dans Casus Belli N°10, par Julien Dutel : « Action, Investigation, renversements de situation, tout est là pour passer un moment mémorable autour d’une table de jeu. »

Merci à eux !

WWK titre final

Sortie de WWK !

Demain sort enfin World War Korea ! Vous pouvez l’acheter dans votre boutique physique préférée, et si vous n’en avez pas près de chez vous, le site des XII Singes est là pour vous !

En exclusivité, voici une photo du matériel complet :

matosLe livret de campagne, la mappemonde, les fiches de règles, les fiches de personnages, le cahier détachable, les deux fiches d’aides au MJ et les aides de jeu…

Je serai à Angers le 14 et 15 juin, au salon ImaJn’ère, où je dédicacerai le jeu, ainsi que l’anthologie Rétrofictions, dans laquelle j’ai signé « Le chevalier noir », une aventure inédite de Béla Bartók !

retrofictions couvPour précommander ce fameux volume, c’est ici !

À très bientôt, donc…

World War Korea – Teaser 5

etranger_w_vDécouvrez les héros de World War Korea,
jeu de rôle de la Collection Clé en main des XII Singes.

Les flocons de neige s’écrasent violemment contre les fenêtres du bar, produisant un vacarme du tonnerre.
— C’est pas de la neige qui tombe, mais des saloperies de pains de glace ! rugit le tenancier dans son épaisse barbe blonde. On va finir par tous y passer, je vous le dis !
— Pas bon pour la pêche, ce bazar… soupire un marin, accoudé au comptoir.
Juste à côté de lui, une vieille femme rabougrie lit le journal, les yeux plissés.
— Quelles sont les nouvelles ? l’apostrophe le barman. Dis-moi qu’il fera beau demain !
— Que dalle, lui répond la vieille femme d’une voix rauque. En revanche, ils racontent un truc bizarre…
— Bizarre comment ? demande son voisin.
— Bizarre comme des centrales nucléaires qui commencent à avoir des problèmes…
— En Russie ? Au Japon ?
— Partout dans le monde, répond la vieille femme en poursuivant sa lecture.
— Tu veux dire qu’on va tous sauter ? s’inquiète brusquement le barman.
— Non, justement. Les réacteurs s’arrêtent de fonctionner sans qu’on sache pourquoi. J’y comprends pas grand-chose…
— Comme quoi, le progrès peut bien s’arrêter ! s’exclame le tenancier en riant à gorge déployée. Ça nous change de ces histoires de savoir qui pisse le plus loin entre la Chine et les USA…
— Eh, l’étranger ! lance la vieille femme. T’en connais un rayon, toi… T’y comprends quelque chose à ces trucs nucléaires ?
L’étranger en question se trouve assis à une table dans un recoin de la grande salle. Il tient une bouteille par le goulot et la fait tournoyer, hypnotisé par la valse de la vodka. Après s’être resservi et avoir vidé son verre d’un trait, il passe la main dans ses cheveux ébouriffés. Ce n’est qu’au prix d’un effort intense qu’il répond à voix haute :
— M’est avis qu’ils ont dû trouver un type qui murmure à l’oreille des atomes, ou un truc du genre… grogne-t-il avec un fort accent anglais.
— Vas-y, te fous pas de nous ! s’insurge le barman.
— Ce que je veux dire, c’est que tu te trompes. On n’arrête pas le progrès. Crois-moi…
— Mais tu devrais être content, toi, que le nucléaire commence à foirer !
— Tu te trompes encore une fois. Tout ça n’augure rien de bon, au contraire. La science a probablement franchi une nouvelle étape, c’est tout.
— Et ça va faire quoi ?
L’étranger se frotte le visage pour éclaircir ses idées, embuées par l’alcool.
— Sans plus d’info, je ne peux rien affirmer, évidemment… Mais j’ai un mauvais pressentiment. Très mauvais. Je préfère le garder pour moi…
— Eh ! s’exclame la vieille femme. Si tu veux qu’on continue de te servir ton poison préféré, tu ferais mieux de vider ton sac. Je sais pas si t’as remarqué, mais y’a pas d’autre bar à moins de cent bornes…
L’étranger lui lance un regard mauvais, finit la bouteille directement au goulot, s’essuie la bouche avec la manche de son imperméable et soupire bruyamment avant de répondre :
— Un bouleversement énorme se produira bientôt, j’en jurerais. Comme un tsunami. Le genre de choc qui ébranlera la terre entière. Et il n’y aura alors plus qu’une seule question à se poser…
Tous les clients du bar se sont tus et attendent, transis par la force de conviction de cet oiseau de mauvais augure, suspendus à son silence. La vieille femme plie son journal et le glisse sur le comptoir, sous le nez du barman, parfaitement figé. L’étranger rompt le silence comme la lame d’un couteau tranche les chairs.
— Que perdrons-nous, cette fois ? La vie, la liberté, ou simplement notre humanité ?

Illustration de Tania Sanchez-fortun

Illustration de Tania Sanchez-Fortun

World War Korea – Teaser 4

Jonathan_Moore_w_vDécouvrez les héros de World War Korea,
jeu de rôle de la Collection Clé en main des XII Singes.

Les enfants courent dans tous les sens, hurlant comme des damnés. C’est la récréation. Jonathan sort de sa classe et rejoint deux de ses collègues, de l’autre côté de la cour. Marty et Olivia sont en grande discussion.
— Non mais t’as vu ça ? s’exclame Marty. Il a exactement la même tête que son père !
— Vous parlez de quoi ? demande Jonathan.
— Du putsch qu’il y a eu hier, en Corée du Nord, répond Olivia. Tu n’as pas regardé les infos ?
— Non, j’étais à l’aide aux devoirs en fin d’après-midi. Et après j’ai filé un coup de main aux cours d’alphabétisation pour adultes.
— C’est déjà pas assez dur comme ça ici, il faut que tu t’en rajoutes sur le dos… Toi, t’es Mère Teresa, version Big Scary Black Man, se moque Marty.
— Je ne fais que mon devoir, c’est un juste retour des choses…
Marty lève les yeux au ciel en soupirant. Avant qu’il ne puisse lancer une réplique sarcastique, un groupe d’enfants passe en trombe, pour se jeter sur un deuxième un peu plus loin, formant une mêlée grondante. Les adultes interviennent aussitôt pour séparer les belligérants. Et lorsque deux minutes plus tard l’ordre (ou plutôt un désordre acceptable) revient enfin, ils reprennent leur conversation comme si de rien n’était.
— Vous parliez de la Corée du Nord ? demande Jonathan.
— Yep, un fils caché de Kim Jong-il est sorti de nulle part, explique Marty. Il a pris le pouvoir en virant son frangin. Et contrairement à ce dernier, sa ressemblance avec leur père est impressionnante. Pour le peuple, c’est comme si leur glorieux leader était de retour. Kim Jong-ha, qu’il s’appelle… On change une syllabe, mais la dictature reste la même.
— Et les gens là-bas continuent de crever la dalle, soupire Jonathan.
— Il a déjà commencé à mettre en place le bluff habituel, intervient Olivia. Il brandit l’arme nucléaire comme menace et ça se règlera comme toujours. Avec une aide alimentaire de la communauté internationale…
— Ce sont des clowns, ces dirigeants nord-coréens ! s’insurge Marty. Le vrai danger, c’est la Chine et l’alliance qui se profile avec la Russie !
— Ce ne sont pas des clowns, mais des assassins, s’énerve Jonathan. Les aides n’arrivent jamais jusqu’au peuple. Les cadres et les militaires réquisitionnent tout. Et le pire, c’est que la population subit leur propagande depuis tellement longtemps, qu’elle est en grande partie prête à mourir pour ses bourreaux…
— Monsieur Moore ! appelle une voix, provenant de l’administration.
Jonathan se retourne et voit le directeur lui faire signe de venir, l’air grave. Le jeune homme court jusqu’au bâtiment, et y entre comme une flèche.
— C’est au sujet de votre fiancée, annonce le directeur.
— Elle va bien ? demande Jonathan, soudain submergé d’angoisse.
— Au téléphone, on m’a dit qu’elle était tombée dans les escaliers. Je n’en sais pas plus, mais…
Jonathan est déjà parti. En trois enjambées, il sort de l’enceinte scolaire et file vers sa voiture. Au moment où il attrape ses clés, la porte latérale du van garé juste à côté s’ouvre brusquement. Jonathan a à peine le temps d’apercevoir les trois hommes masqués et d’entendre l’un d’eux annoncer « C’est lui. ». La décharge électrique du taser le transperce de part en part et le plonge dans l’inconscience. En moins de trois secondes, le van est déjà sur la route.
Avec sa précieuse cargaison.

Jonathan_Moore_w

Illustration de Tania Sanchez-Fortun

jonathan-stats

World War Korea – Teaser 3

couv-chris_w_vDécouvrez les héros de World War Korea,
jeu de rôle de la Collection Clé en main des XII Singes.

La soirée de présentation officielle à la presse a été éprouvante. Nouvelle recrue des Houston Rockets, Christopher va enfin jouer en NBA, le rêve de tout basketteur. Et cela demande de se plier à quelques exigences du star-system. Rebecca s’effondre à ses côtés, sur le canapé en cuir flambant neuf.
— Je suis vannée… J’ai souri comme une gourde pendant trois heures d’affilée, je n’en peux plus…
— Désolé, Reb. Moi, je crois que j’ai serré plus de mains que je n’ai marqué de paniers à trois points de toute ma carrière universitaire…
— Ça fait un paquet de mains, ça… soupire Rebecca en se massant les joues. Et t’es même pas un peu fatigué ?
— Je me ferais bien un petit footing, à vrai dire. De nuit, c’est toujours sympa…
— Tu me tues. « Toujours en action ! », les journalistes ne savent même pas à quel point…
— La meilleure défense, c’est l’attaque ! lance Christopher, en rigolant.
— Fais le mariole… T’as intérêt à claquer au moins trente points lors de ton premier match, dit Rebecca en allumant son smartphone.
Christopher se lève pour admirer la vue depuis la baie vitrée. Son nouvel appartement de centre-ville est idéalement placé. Les lueurs des gratte-ciel déchirent le manteau nocturne et les trainées lumineuses des voitures innombrables trahissent l’activité incessante de Houston. Ici, tout va très vite, Christopher est dans son élément. Encore quelques semaines, et il pourra songer à faire sa demande en mariage…
— T’as vu ? lance Rebecca, interrompant ses pensées.
— J’ai vu quoi ?
— BTW² aurait acheté la plus grande armée de mercenaires du monde. L’info tourne sur les réseaux sociaux…
— BT quoi ? demande Christopher, complètement à la masse.
Biotech Worldwide, la multinationale qui contrôle tout ce qui est semence, engrais et pesticide. Une vraie saloperie…
logo BTWW
— Ah, Evil Incorporated ! rigole Christopher. T’es toujours à râler contre ceux qui ont trop bien réussi…
— Moi, ça ne me fait pas rire ! À ton avis, pourquoi ont-ils besoin d’une armée ?
Come on ! Tu vas pas croire tout ce qu’ils racontent sur ces réseaux débiles. Je te rappelle que la semaine dernière, on y disait que je couchais avec Evangeline Lily. All bullshit !
Rebecca se lève et vient se blottir contre son fiancé. Son regard se noie dans la nuit voilée par la pollution.
— C’est juste que… bredouille-t-elle.
— Quoi ?
— Les problèmes avec la Chine. La Russie qui s’en mêle. La météo qui fait n’importe quoi. Je commence sérieusement à flipper, Chris.
Hey honey, susurre Christopher en la prenant dans ses bras. Avec moi, rien ne pourra t’arriver.
Il lui caresse doucement la tête, lovée entre ses deux pectoraux.
— Je ferai tout pour te protéger, je te le promets…

Illustration de Tania Sanchez-Fortun

Illustration de Tania Sanchez-Fortun

Christopher-stats

World War Korea – Teaser 2

Dario_Lopez_w_v3
Découvrez les héros de World War Korea,
jeu de rôle de la Collection Clé en main des XII Singes.

Le café est plein à craquer, jour de Super Bowl oblige. Dario s’assied à sa place habituelle, au comptoir, et attrape la bière que le patron dépose machinalement devant lui. Les écrans du bar retransmettent les informations qui précèdent le match tant attendu.
— Alors, vous allez nous quitter, shérif ? demande le barman. Après soixante-cinq ans…
— Yep, répond Dario.
— Houston, hein ? Ça va vous changer de notre patelin…
— Sûr. Je serais resté si j’avais pu, Marvin. Mais j’ai passé suffisamment de temps loin de ma famille.
— Elle s’appelle comment, votre petite-fille, déjà ?
— Alicia. Elle a maintenant sept ans et je ne suis même pas sûr de l’avoir vue sept fois…
Leur conversation est soudain couverte par le son des téléviseurs, augmenté par un des serveurs.
« L’ambassade américaine en Chine a dû fermer d’urgence », explique une présentatrice impeccablement apprêtée. « Le président a déclaré que l’aggravation des tensions avec le gouvernement chinois mettait nos ressortissants en danger. Le dialogue semble donc définitivement rompu avec Pékin. Les dirigeants chinois accusent les États-Unis d’instaurer un blocus en Mer de Chine pour limiter leur approvisionnement en pétrole. En représailles, ils menacent d’attaquer le billet vert, ce qui aurait de terribles conséquences pour notre économie… »
— Ça va se finir à l’ancienne, cette affaire, s’exclame un Texan bedonnant. J’ai toujours su que ça tournerait comme ça. Eux contre nous.
— Manquerait plus qu’ils débarquent ici, ils sont des milliards ! s’inquiète le serveur.
— Qu’ils y viennent, j’aimerais bien voir ça ! rétorque le premier homme. Mais d’abord, ce qu’on veut, c’est le Super Bowl !
Les publicités succèdent aux informations et l’excitation augmente dans la salle. L’heure du match est proche.
— Et vous, shérif ? demande le patron à Dario. Vous feriez quoi, si les Chinois attaquaient ?
Protect and serve, Marvin.
Trois tabourets plus loin, une femme chuchote à son mari :
— Pourquoi le patron donne encore du « shérif » à Dario ? C’est fini, il est à la retraite, maintenant. Et faudrait qu’il arrête de se balader avec son uniforme, ça va faire des problèmes…
— Laisse tomber, répond son mari tout bas. Dario est vieux, c’est tout.
— Va le lui dire en face, mec, lance le serveur, passant juste à côté.
Dario repose sa chope et s’essuie la moustache avec une serviette en papier.
Protect and serve, hein ? lui demande Marvin, amusé. Le monde change, mais pas vous, shérif…
Dario laisse un billet sur le comptoir et se fraye un chemin à travers la masse de supporters. Lorsque le premier coup de sifflet du match retentit, il sort du bar en lançant :
— On n’est jamais trop vieux pour ces conneries.

Illustration de Tania Sanchez-Fortun

Illustration de Tania Sanchez-Fortun

Dario-stats

World War Korea – Teaser 1

Michelle_Taylor_w_vDécouvrez les héros de World War Korea,
jeu de rôle de la Collection Clé en main des XII Singes.

Le soleil s’est couché depuis peu sur Houston. Les violentes bourrasques fouettent les arbres qui gémissent de douleur, accompagnés par le rugissement de l’orage. Dans l’écurie, les chevaux s’agitent en tous sens. Michelle est là, flattant l’encolure de son étalon.
— Shhh, calme-toi, mon beau, ça va passer…
Il fixe son regard sur celui de la jeune femme noire. Sa nervosité s’apaise quelque peu.
Derrière Michelle, la porte s’ouvre en grinçant, laissant pénétrer un vent glacé.
— Hey, cowgirl ? Que fais-tu là, par ce temps pourri ?
Le vieux cowboy referme derrière lui et gratifie Michelle d’un magnifique sourire édenté.
— Il a besoin d’être rassuré, Walton. C’est ma responsabilité.
— Tous les deux, vous faites bien la paire ! s’exclame le vieux. Lequel des deux a dompté l’autre, je ne saurais le dire…
— J’espère juste que ce foutu mauvais temps va cesser. C’est de pire en pire !
— À la télé, ils racontent que ça va s’aggraver. Partout dans le monde. Parait que ce sera plus le bazar qu’en 2015…
— Pfff, je ne crois rien de ce que débite cette Bullshit Box !
— C’est sérieux, cowgirl. Crois-en mon intuition de vieux débris. Le ciel est pas loin de nous tomber sur le coin de la trogne.
— Qu’il tombe Walton, qu’il tombe. Pour ce que j’en ai à faire…
— Dit celle qui vient de passer plusieurs heures au chevet de sa monture.
La jeune femme lisse la crinière de son cheval, sans prêter attention au cowboy. Walton se rapproche et pose la main sur son épaule.
— Ça fait combien de temps que t’as pas mangé un bout ? demande-t-il.
— Depuis le rodéo, je crois.
— Jolie performance, d’ailleurs. Tu leur en as tous bouché un coin !
— C’était facile…
— Et ta lèvre fendue, là. C’était la récompense ? demande-t-il, désignant le sang coagulé au bord de sa bouche.
Michelle passe son index sur la blessure encore ouverte.
— Des rednecks qui supportent mal qu’une Noire réussisse mieux que leurs blondasses. M’ont provoquée. M’ont pas laissé le choix.
— M’est avis qu’ils ont commis une grave erreur… J’imagine qu’ils ont bouffé un peu plus que du sable ?
— Tu l’as dit, old man. Et la prochaine fois, je leur émince les rognons.
Walton soupire en secouant la tête.
— Allez, rentre chez toi, je prends la relève. T’as besoin d’un peu de repos…
— T’as raison, il est temps de faire renter le diable dans sa boite…
Michelle chuchote quelques paroles à l’oreille de l’étalon, lui caresse lentement le cou et se dirige vers la sortie.
— Merci, old man, lance-t-elle.
— Bonne nuit, cowgirl.
Puis elle s’engouffre dans la tempête et disparaît dans le chaos des éléments déchaînés.

 

Illustration de Tania Sanchez-Fortun

Illustration de Tania Sanchez-Fortun

Michelle-stats

Preview World War Korea à Bagneux !

Des visuels de World War Korea, seront visibles en exclusivité au Festival Zone Franche de Bagneux, le samedi 5 avril.

Pour en profiter, il suffit de se rendre sur le stand du Carnoplaste et de demander à voir Jérôme Verschueren (ou le responsable local de « Biotech Worldwide », ça marche aussi). Je me ferai alors un plaisir de vous dévoiler la couverture, des fiches de personnages prétirés, des aides de jeu et des extraits du livret de World War Korea !

logo BTWW

Graphisme : Sébastien Lhotel