World War Korea – Teaser 4

Jonathan_Moore_w_vDécouvrez les héros de World War Korea,
jeu de rôle de la Collection Clé en main des XII Singes.

Les enfants courent dans tous les sens, hurlant comme des damnés. C’est la récréation. Jonathan sort de sa classe et rejoint deux de ses collègues, de l’autre côté de la cour. Marty et Olivia sont en grande discussion.
— Non mais t’as vu ça ? s’exclame Marty. Il a exactement la même tête que son père !
— Vous parlez de quoi ? demande Jonathan.
— Du putsch qu’il y a eu hier, en Corée du Nord, répond Olivia. Tu n’as pas regardé les infos ?
— Non, j’étais à l’aide aux devoirs en fin d’après-midi. Et après j’ai filé un coup de main aux cours d’alphabétisation pour adultes.
— C’est déjà pas assez dur comme ça ici, il faut que tu t’en rajoutes sur le dos… Toi, t’es Mère Teresa, version Big Scary Black Man, se moque Marty.
— Je ne fais que mon devoir, c’est un juste retour des choses…
Marty lève les yeux au ciel en soupirant. Avant qu’il ne puisse lancer une réplique sarcastique, un groupe d’enfants passe en trombe, pour se jeter sur un deuxième un peu plus loin, formant une mêlée grondante. Les adultes interviennent aussitôt pour séparer les belligérants. Et lorsque deux minutes plus tard l’ordre (ou plutôt un désordre acceptable) revient enfin, ils reprennent leur conversation comme si de rien n’était.
— Vous parliez de la Corée du Nord ? demande Jonathan.
— Yep, un fils caché de Kim Jong-il est sorti de nulle part, explique Marty. Il a pris le pouvoir en virant son frangin. Et contrairement à ce dernier, sa ressemblance avec leur père est impressionnante. Pour le peuple, c’est comme si leur glorieux leader était de retour. Kim Jong-ha, qu’il s’appelle… On change une syllabe, mais la dictature reste la même.
— Et les gens là-bas continuent de crever la dalle, soupire Jonathan.
— Il a déjà commencé à mettre en place le bluff habituel, intervient Olivia. Il brandit l’arme nucléaire comme menace et ça se règlera comme toujours. Avec une aide alimentaire de la communauté internationale…
— Ce sont des clowns, ces dirigeants nord-coréens ! s’insurge Marty. Le vrai danger, c’est la Chine et l’alliance qui se profile avec la Russie !
— Ce ne sont pas des clowns, mais des assassins, s’énerve Jonathan. Les aides n’arrivent jamais jusqu’au peuple. Les cadres et les militaires réquisitionnent tout. Et le pire, c’est que la population subit leur propagande depuis tellement longtemps, qu’elle est en grande partie prête à mourir pour ses bourreaux…
— Monsieur Moore ! appelle une voix, provenant de l’administration.
Jonathan se retourne et voit le directeur lui faire signe de venir, l’air grave. Le jeune homme court jusqu’au bâtiment, et y entre comme une flèche.
— C’est au sujet de votre fiancée, annonce le directeur.
— Elle va bien ? demande Jonathan, soudain submergé d’angoisse.
— Au téléphone, on m’a dit qu’elle était tombée dans les escaliers. Je n’en sais pas plus, mais…
Jonathan est déjà parti. En trois enjambées, il sort de l’enceinte scolaire et file vers sa voiture. Au moment où il attrape ses clés, la porte latérale du van garé juste à côté s’ouvre brusquement. Jonathan a à peine le temps d’apercevoir les trois hommes masqués et d’entendre l’un d’eux annoncer « C’est lui. ». La décharge électrique du taser le transperce de part en part et le plonge dans l’inconscience. En moins de trois secondes, le van est déjà sur la route.
Avec sa précieuse cargaison.

Jonathan_Moore_w

Illustration de Tania Sanchez-Fortun

jonathan-stats

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *