World War Korea – Teaser 5

etranger_w_vDécouvrez les héros de World War Korea,
jeu de rôle de la Collection Clé en main des XII Singes.

Les flocons de neige s’écrasent violemment contre les fenêtres du bar, produisant un vacarme du tonnerre.
— C’est pas de la neige qui tombe, mais des saloperies de pains de glace ! rugit le tenancier dans son épaisse barbe blonde. On va finir par tous y passer, je vous le dis !
— Pas bon pour la pêche, ce bazar… soupire un marin, accoudé au comptoir.
Juste à côté de lui, une vieille femme rabougrie lit le journal, les yeux plissés.
— Quelles sont les nouvelles ? l’apostrophe le barman. Dis-moi qu’il fera beau demain !
— Que dalle, lui répond la vieille femme d’une voix rauque. En revanche, ils racontent un truc bizarre…
— Bizarre comment ? demande son voisin.
— Bizarre comme des centrales nucléaires qui commencent à avoir des problèmes…
— En Russie ? Au Japon ?
— Partout dans le monde, répond la vieille femme en poursuivant sa lecture.
— Tu veux dire qu’on va tous sauter ? s’inquiète brusquement le barman.
— Non, justement. Les réacteurs s’arrêtent de fonctionner sans qu’on sache pourquoi. J’y comprends pas grand-chose…
— Comme quoi, le progrès peut bien s’arrêter ! s’exclame le tenancier en riant à gorge déployée. Ça nous change de ces histoires de savoir qui pisse le plus loin entre la Chine et les USA…
— Eh, l’étranger ! lance la vieille femme. T’en connais un rayon, toi… T’y comprends quelque chose à ces trucs nucléaires ?
L’étranger en question se trouve assis à une table dans un recoin de la grande salle. Il tient une bouteille par le goulot et la fait tournoyer, hypnotisé par la valse de la vodka. Après s’être resservi et avoir vidé son verre d’un trait, il passe la main dans ses cheveux ébouriffés. Ce n’est qu’au prix d’un effort intense qu’il répond à voix haute :
— M’est avis qu’ils ont dû trouver un type qui murmure à l’oreille des atomes, ou un truc du genre… grogne-t-il avec un fort accent anglais.
— Vas-y, te fous pas de nous ! s’insurge le barman.
— Ce que je veux dire, c’est que tu te trompes. On n’arrête pas le progrès. Crois-moi…
— Mais tu devrais être content, toi, que le nucléaire commence à foirer !
— Tu te trompes encore une fois. Tout ça n’augure rien de bon, au contraire. La science a probablement franchi une nouvelle étape, c’est tout.
— Et ça va faire quoi ?
L’étranger se frotte le visage pour éclaircir ses idées, embuées par l’alcool.
— Sans plus d’info, je ne peux rien affirmer, évidemment… Mais j’ai un mauvais pressentiment. Très mauvais. Je préfère le garder pour moi…
— Eh ! s’exclame la vieille femme. Si tu veux qu’on continue de te servir ton poison préféré, tu ferais mieux de vider ton sac. Je sais pas si t’as remarqué, mais y’a pas d’autre bar à moins de cent bornes…
L’étranger lui lance un regard mauvais, finit la bouteille directement au goulot, s’essuie la bouche avec la manche de son imperméable et soupire bruyamment avant de répondre :
— Un bouleversement énorme se produira bientôt, j’en jurerais. Comme un tsunami. Le genre de choc qui ébranlera la terre entière. Et il n’y aura alors plus qu’une seule question à se poser…
Tous les clients du bar se sont tus et attendent, transis par la force de conviction de cet oiseau de mauvais augure, suspendus à son silence. La vieille femme plie son journal et le glisse sur le comptoir, sous le nez du barman, parfaitement figé. L’étranger rompt le silence comme la lame d’un couteau tranche les chairs.
— Que perdrons-nous, cette fois ? La vie, la liberté, ou simplement notre humanité ?

Illustration de Tania Sanchez-fortun

Illustration de Tania Sanchez-Fortun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *